Centre National de Formation aux Métiers de la Pêche, Quoi de neuf ?

Au championnat du monde de pêche la mouche junior à Mendes (Lozère), nos moniteurs guides de pêche en formation étaient présents comme arbitres officiels et personnes ressources liées à l’organisation.

Nos objectifs étaient de familiariser nos stagiaires à l’organisation d’une compétition internationale, de leur faire découvrir et faire appliquer les réglementations, et de les faire participer activement au bon déroulement de l’évènement.

 

Pourquoi ?

Il semblerait que les compétitions de pêche quelqu’ elles soient : du carnassier du bord, en bateau, en float-tube, en mer, en wading, sont des éléments forts de ce que sera la pratique de la pêche de demain.

 Donc nous avons répondu présent aux attentes de la Fédération Départementale organisatrice de l’évènement (FDPPMA Lozère) ainsi qu’à la Fédération Française de Pêche Mouche et Lancer (FFPML) délégataire de la Fédération Internationale de Pêche Sportive (FIPS).

 Notre contrat a été rempli dans la mesure où lors de la remise des trophées notre équipe a été largement plébiscitée. Certains d’entre eux d’ailleurs sont volontaires pour un évènementiel que nous serions prochainement amenés à mettre en place toujours pour les jeunes pêcheurs.

 Hier, c’est ouvert dans notre dispositif, une section sportive de pêche à la mouche en partenariat exclusif avec la FFPML, son objectif est de permettre aux élèves de la seconde à la terminale, de pratiquer l’activité de pêche à la mouche afin d’ « alimenter » les réservoirs de nos futurs compétiteurs.

 Cet outil de relais entre les clubs et les délégations régionales a pour objectif de proposer des élèves qui ont des connaissances et des compétences dans la discipline jusqu’au niveau des sélections nationales de pêche à la mouche.

 Le cursus de formation, parallèle à l’enseignement traditionnel doit permettre à toutes et tous d’acquérir des connaissances et des compétences afin de se hisser vers le championnat, ainsi donc « l’élite ».

 Notre objectif n’est pas de faire une usine à champion, mais d’ « alimenter » les  commissions sportives nationales, afin que la pêche à la mouche Française soit encore reconnue au niveau mondial.

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.