Malgré la pluie, le public limougeaud est resté fidèle à la Fête des Ponts

Les visiteurs sont venus nombreux hier profiter des rayons de soleil sur les bords de Vienne. – Photos s. lefèvre.

Samedi soir, pour le feu d’artifice, le bal populaire, et hier, pour la dernière journée, la fête des ponts a rassemblé un large public.

Jusque tard dans la nuit samedi, la fête de la musique a joué les prolongations. Au son de la banda La Châtelaine de Rochechouart, puis de l’orchestre place de Compostelle, les Limougeauds ont improvisé des danses endiablées de chaque côté de la Vienne. La foule a largement répondu à l’appel des festivités, si bien que franchir le pont Saint-Étienne relevait du parcours du combattant.

Pêche. Dimanche matin, dans le quartier, les visiteurs, sont venus découvrir des animations un peu plus calmes… Le long du Clos Sainte-Marie, le centre de formation professionnelle pour adultes spécialisés dans les métiers de la pêche assure des démonstrations, façon jeux vidéos. « Il n’y a pas besoin d’avoir de la technique, on choisit le type de poisson que l’on veut, le niveau de difficulté », explique Manuel, stagiaire moniteur guide de pêche. À l’intérieur de la tente installée pour l’occasion, animations autour de l’eau, exposition de cannes à pêche anciennes, atelier mouche séduisent les visiteurs. Toujours côté pêche, l’APPMA Les Ponticauds organise son traditionnel concours de carnassiers par équipes de deux, de 7 heures à 13 heures. « Perches, truites, brochets, il y a du poisson ! », assure Christian Rejaud, le président de l’association.

Vide-greniers. À quelques mètres de là, les stands des brocanteurs s’étendent à perte de vue. Parmi les chineurs, Christian et Christiane, sont des habitués. « On cherche l’objet coup de foudre, expliquent-ils. On aime venir ici tous les ans, profiter du cadre très agréable ». Véronique, de Limoges a vidé une partie de son grenier. Bibelots, en tous genres côtoient de la vaisselle, des vêtements. « Je vends uniquement par plaisir. J’aime beaucoup le contact avec les gens », explique-t-elle. Un vide-greniers intéressant ? « Au départ, c’était franchement calme, mais les visiteurs sont arrivés en fin de matinée ».

Peintres amateurs. De chaque côté de la rivière, des peintres amateurs croquent le pont Saint-Etienne, à l’huile, au pastel ou à l’aquarelle. Un exercice pas forcément évident : « C’est un peu difficile de s’exposer sous le regard des passants », souligne Marie-Claire Demerleer. Elle a soigneusement choisi sa place : à une cinquantaine de mètres du pont, côté base nautique. « D’ici, la perspective du pont est intéressante, avec les arches ». À côté, une autre concurrente peint de couleurs vives une maison à colombage près du pont : « histoire de donner un peu de couleur dans un ciel gris ».

Président du comité des fêtes du pont, Michel Pradeau, dresse un bilan satisfaisant de ces trois jours, malgré la pluie. « Le public limougeaud est fidèle », souligne-t-il. « On lui donne rendez-vous l’année prochaine. »

Estelle Rosset

Limousin > Limoges 24/06/13 – 07h46 Le Populaire

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.