Pêche et découverte des milieux aquatiques à Chamberet

moniteur guide Pêche et découverte des milieux aquatiques

Pêche et découverte des milieux aquatiques à Chambret

Les Moniteurs guides de pêche du Centre National de Formation aux Métiers de la Pêche d’Ahun, sous la conduite de leurs coordinateur Yoann ESQUIS ont encadré une quarantaine d’enfants de l’école de Chamberet, au travers d’ateliers découverte des milieux aquatique et pratique de la pêche. C’est dans le cadre agréable de l’arboretum que s’est déroulée cette journée.

« Moi je vais à la pêche mais je ne prends jamais de poisson » se désole Cécile, « et ben moi il faut que je me souvienne pour apprendre à pêcher à mon papa » rétorque son camarade. La spontanéité était au rendez-vous, les poissons aussi. Cette bonne humeur a-t-elle contribué à la réussite de l’examen des Moniteurs Guide de Pêche ?

Un contenu éducatif

Des ’ateliers se sont succédé pour les enfants : Connaissance des techniques de pêche au coup, découverte des milieux aquatiques et des poissons. Les enfants étaient très attentifs et disponibles malgré la météo capricieuse et ils ont apprécié les divers ateliers : Edouard CASTELHANO et la maquette des différents habitats des espèces piscicoles, Guillaume LENOAN avec celle du cycle de l’eau, Guillaume MALLET qui présentait un amusant jeu de l’oie sur les difficultés des migrations des poissons. Sans oublier Bastien LEMOINE dont la mission consistait à présenter divers appâts et les méthodes d’eschage, alors que Jérémy SEMIAO expliquait la complexité des nœuds de pêche. Gwénaël FERNANDES, quant à lui, éveilla la curiosité avec les éléments de la ligne, tels que : flotteurs, plombs et hameçons. Restaient la pratique du lancer et la technique du ferrage, qu’expliqua Jérémy FRARIER grâce à d’astucieux outils pédagogiques

A l’eau maintenant

« J’ai un poisson zèbre…  Ah c’est dégoutant ton asticot… » La pluie eut la bonne idée de ménager une accalmie, et en début d’après-midi, les poissons se montrèrent coopératifs : gardons et perches surtout. L’esprit vira presque à la compétition : « J’en ai de plus que toi… Ho non, cassé… » Bref, toutes les joies habituelles de la pêche chez les petits comme les plus grands. Pour bien connaitre et respecter un poisson, il faut l’avoir tenu dans sa main avant de le relâcher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.