Découverte des étendards de la Haute Marne avec Sylvain Brice Moniteur et Guide de pêche depuis 2008 …

Nous voici début juillet et la météo en Champagne Ardenne est plus que clémente. Certes, quelques orages mais rien qui ne saurait empêcher la découverte de la rivière et de ses ombres.

Levés pas trop tôt, nous assurons le petit déj’ et c’est le grand départ vers les spots assurément porteurs… sur la route, les discussions vont bon train et les 80 km qui nous séparent de la rivière sont avalés rapidement.

Sur place, nickel, le parcours n’est pas occupé. Après une courte période d’observation et quelques explications, nous voilà changés et prêt à taquiner nos amis thymallidés. Le soleil est haut et laisse apparaître des reflets dorés sur les innombrables veines. Ici, c’est une alternance de radiers et de « cuvettes » où nos partenaires à nageoires aiment se fixer prêt à se saisir des insectes candides.

Malheureusement et pour l’instant, les éphémères ont décidé d’attendre pour déployer leurs ailes.

Le poste est assez simple, 2 courants principaux de 80 cm de hauteur d’eau qui se rejoignent 5 mètres plus aval pour former de multiples veines régulières sous 1 m 20 d’eau. Large de 7 à 8 m, le poste permet des dérives assez longues tout en assurant une présentation idéale pour encourager les montées.

L’activité de surface, loin de nous offrir un artifice de ronds, nous oblige à peigner ! Les coulées se suivent et soudain, face à nous, un 1er gobage sur la bordure de la veine profonde. Patience, il ne faut pas brusquer ces facétieux. Tout en conservant un œil sur la zone, l’imitation portée par le courant poursuit ses sollicitations.

Un 2ème poisson se montre actif sur la veine de gauche proche de la tête de courant. Ils ont décidé d’être sur la défensive, il nous faut donc rallonger un peu le bas de ligne, changer la teinte et la taille du leurre. Après plusieurs passage sur le 1er poisson, il faut se rendre à l’évidence, il leur faut de l’incitatif…

Rapide changement, et au 1er posé précis, le frêle voilier est happé. Le ferrage est assuré et le 12°° permet de contenir les rushs aval. L’animal s’appuie sur le courant mais rejoint à contre cœur l’épuisette. Un superbe et 1er étendard de la Marne. Cet ombre étant de nature docile, nous en profiteront pour assurer une séance photo digne des plus grands tops.

La session continuera sur la même lancée malgré les quelques petites éphémères virevoltantes et émergentes de temps à autres.

Quelques refus, quelques ratés, quelques prises, en tout, ce n’est pas moins d’une dizaine de poissons qui se seront montrés sur les 2 parcours explorés. Une nouvelle journée à observer et encore apprendre pour réussir à déjouer les caprices de ces ombres de l’Est.

Si vous voulez passer une très bonne journée au bord de l’eau à l’affut des ombres et truites de la Haute Marne, je vous conseil de passer une journée avec Brice Sylvain.

Voici son site : http://pecheurdenature.wordpress.com et http://loops.gobages.net/

Son téléphonne : 06 88 68 65 44

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.