Catégories
Evénement News moniteur guide de pêche

Deuxième Open pêche-golf avec Jacques Laffite

Hier se sont affrontés cinq moucheurs/golfeurs lors du volet individuel de l’Open Jacques Laffite à Grand Champs et au golf de la Jonchère.

Laffite, en tête de son propre Open

«À mon arrivée en Creuse, je m’embêtais », se remémore Daniel Delannoy, créateur de l’association Pêche nature promotion et co-organisateur de l’événement. Mais le nouveau venu a rapidement cerné les possibilités de Gouzon : un plan d’eau de pêche à la mouche très coté au niveau des poissons, de la qualité de l’eau et de l’air et un beau terrain de golf. « J’avais dans l’idée de marier les deux. Ça s’est déjà fait il y a une dizaine d’années en région parisienne mais les deux sites étaient éloignés et les deux concours étaient séparés. Ici, on a tout sur place », explique-t-il.

L’association Pêche nature promotion a rapidement vu le jour et l’open pêche-golf a été lancé pratiquement dans la foulée. S’il s’agit du deuxième Open Jacques Laffite, c’est en fait la troisième édition de l’événement.

Une histoire d’amitiéPour la deuxième édition, l’an dernier, s’est posée la nécessité de médiatiser l’opération. « J’en ai parlé à Hubert Giraud, je lui ai dit qu’il fallait essayer d’apporter personnalité. Hubert m’a répondu, “Je peux faire venir Jacques Laffite”. »

« C’est une histoire d’amitié », confie Daniel Delannoy. Hubert Giraud avait une petite écurie et Jacques Laffite était un passionné de mécanique. « L’histoire a fait qu’Hubert a reconnu assez vite le talent de Jacques, il lui a ouvert la possibilité de devenir pilote. Alors quand Hubert lui a demandé de participer, Jacques a répondu : “S’il le fallait, je viendrais à pied “. »

Jacques Laffite ne fait pas seulement acte de présence, il prend part à la compétition. D’un bon niveau en pêche, il connaît aussi bien le golf, en tant que copropriétaire d’un golf à Dijon. « L’apport de Laffite est très important pour nous, souligne Daniel Delannoy, non seulement il est charmant mais il attire aussi les différents médias. »

Pour permettre à Jacques Laffite de composer avec son emploi du temps de commentateur télé, l’Open est toujours organisé fin avril, début mai. Il se déroule sur deux journées. Aujourd’hui, la compétition se déroule par équipe. Douze sont attendues, composées d’un spécialiste dans chaque domaine.

Lors du volet individuel, hier, cinq compétiteurs se sont opposés, trois Français et deux Anglais. Les pêcheurs du matin se sont convertis en golfeurs l’après-midi. Le double talent de pêcheur et de golfeur de Jacques Laffite est d’ailleurs une aubaine dans la mesure où Daniel Delannoy a des problèmes pour trouver des participants qui cumulent les deux aptitudes pour le volet individuel de l’open : « Je me suis trompé en pensant que les moucheurs étaient aussi golfeurs et inversement, côté individuel, je rame un peu. »

Laffite, en pole positionUn classement est établi pour chaque discipline. Le classement général en fait la synthèse. Jacques Laffite, vainqueur des tournois de pêche, de golf, arrive, par extension premier au classement général. Il précède ainsi Pierre Druesne, les père et fils Roberts et Alain Gayaud. L’an prochain, l’Open Jacques-Laffite devrait s’étoffer d’autres participations prestigieuses. D’après Daniel Delannoy, deux pointures du sport professionnel seraient intéressées.

Daniel Delannoy organisera par ailleurs la 4 e édition de la fête de la pêche le 17 mai, au camping de Gouzon, sur les bords de la Voueize. Un concours de pêche enfant est prévu et des ateliers seront mis en place par le Centre de formation aux métiers de la pêche à Ahun. Une brocante pêche et la présentation d’un simulateur de pêche agrémenteront l’événement. « La pêche est un attrait touristique majeur, souligne Daniel Delannoy, et la Creuse mérite qu’on la mette en valeur. »

Samuel Guillon
gueret@centrefrance.com

http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/departement/creuse/2012/04/29/la-2e-edition-de-lopen-jacques-laffite-qui-conjugue-peche-a-la-mouche-et-golf-debutait-hier-1155693.html

Ci-dessous l’article réalisé sur le premier open pêche à la mouche et golf  de 2011 :

Article paru dans la montage dimanche 15 mai 2011 :

Le deuxième Open pêche-golf se tient tout le week-end à La Jonchère en  présence de Jacques Laffite, venu ici en ami.

Après les parties de poker, les parties de pêche : Hubert Giraud, le  propriétaire des lieux, et son lieutenant Daniel Delannoy, continuent à faire swinguer le domaine gouzonnais de La Jonchère avec un « Open pêche-golf » qui se tient tout le week-end. Ceux qui réunissent les deux casquettes à la fois ne sont pas si nombreux, plus rare encore sont les pilotes automobiles-golfeurs-pêcheurs. Si les pilotes sont pressés par nature, Jacques Laffite déroge à la règle : « la pêche et le golf sont deux de mes nombreuses passions », lance l’invité d’honneur du week-end. En fait, le champion fut pêcheur avant d’être pilote : « J’ai commencé à pêcher dans le Loir quand j’avais trois ou quatre ans, et j’ai attrapé ma première truite à six ans Le golf est venu ensuite me détourner un peu de la pêche », révèle-t-il. « Je pêche en Creuse, mais aussi dans les Pyrénées du côté de Saint-Béat (31). Et comme je me balade beaucoup en voiture, j’ai toujours des cannes dans le coffre. Dès que je vois un coin sympa pour pêcher, je m’arrête ! » Son coin sympa aujourd’hui, c’est donc l’étang de Grands Champs tout prêt de Gouzon. Jacques Laffite ne pouvait qu’être présent pour honorer l’Open qui porte son nom.

« Je suis Creusois d’adoption, et c’est Hubert Giraud qui m’a payé le volant Shell en 1968. S’il n’avait pas été là, je n’aurai pas piloté. Pour lui rendre service, je viendrai à pied de Paris », lance l’ancien pilote en guise d’hommage à son hôte.

« Nous nous sommes rencontrés dans un garage Austin de Levallois où j’allais faire réparer ma Mini, se souvient Hubert Giraud. Avec le garagiste qui était un ami, on avait préparé une voiture pour aller au Mans -une Marcos, livrée en kit, qu’il fallait construire de toutes pièces, précise-t-il avec nostalgie. Rendez-vous compte : On est arrivé 15e et on fréquentait les Henri Ford et compagnie ! Alors on s’est dit : On construit des Formule 3, c’est bien, mais il faudrait apprendre à les conduire. C’est à cette occasion que Jacques Laffite s’y est mis. Nous avons été à Magny-Court, et il s’est révélé être un excellent pilote ».

La suite, on la connaît : Entre 1974 et 1986, Jacques Laffite pilote chez Ligier ou Williams, participe à 176 grands prix de F1, monte 32 fois sur le podium, et remporte 6 victoires.

C’est d’ailleurs à cette époque qu’il fait l’acquisition d’une résidence secondaire à Lavaugelade. « J’ai connu la Creuse en 1960, puis j’y ai acheté une maison en 1977 ». Entre l’école de pilotage à Dreux, et les grands prix automobiles qu’il commente pour TF1, le champion vient régulièrement dans le Sud Creusois qu’il aime tant. « Je pêche, je nage, je fais du rameur, du vélo et de la moto » Plus un crochet par Gouzon pour les amis de toujours. n

è Aujourd’hui. L’Open se poursuit aujourd’hui par équipes : un pêcheur associé à un golfeur. Entrée libre pour le public.

voici quelques photo de la remise des prix où un moniteur et guide de pêche en formation et un ancien qui a remis en jeux son titre ont particiipés à l’open.

 

Viktor Gayet, stagiaire en formation de moniteur et guide de pêche au CFPPA de la Creuse est arrivé en première place
L'équipe gagnante du deuxième Open pêche-golf

Jacques Lafitte et Philippe Langes (vainqueur du premier Open Pêche-Golf, moniteur et guide pêche session 2010, pour plus d’information sur ses produits pêche : http://ateliermouche.fr/ )

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.