Catégories
Moniteur Fédéral FFPML News moniteur guide de pêche

Moniteur guide de pêche en Haute-Vienne, Stéphane Robin

moniteur guide peche limousin haute vienne Stéphane Robin

Moniteur guide de pêche en Haute-Vienne, Stéphane Robin

J’ai commencé a pêcher depuis l’âge de 5 ans avec mon grand père et mes oncles sur les bords de Vienne au pont de la Gabie à coté de Verneuil sur Vienne. Après avoir essayé plusieurs techniques comme la pêche du gardon au blé, le chevesne en surface avec des sauterelles, le brochet au vif, la carpe aux vers de terre et maïs, et tous les autre petits poissons blancs un de mes oncle m’a demandé si je ne voulais pas apprendre la pêche à la mouche ….ce que je voulais évidemment car je le regardais sur le Taurion à Saint Priest Taurion et je trouvais cette gestuelle originale et très attrayante !

e me suis décidé d’apprendre la gestuelle chez mon oncle à quelques encablures du Taurion. Ensuite, avec le temps je n’ai plus que pêcher à la mouche en essayant d’imiter insectes et larves avec des mouches artificielles,” je peux dire merci tonton”.
Les évènements de ma vie on fait que j’ai eu l’opportunité de faire une formation  professionnelle dans un métiers qui m’épanouirais, et je me suis remémoré la pêche à la mouche ainsi que les différentes techniques de pêche du grand père qu’on faisait dans l’insouciance de notre enfance. C’est pour cela que je me suis rendu à AHUN (23) faire la formation pour être Moniteur Guide de Pêche…

Et voilà, aujourd’hui, après 11 ans d’activité de Moniteur Fédéral/Guide de Pêche je ne regrette absolument rien. Cette activité me fais rencontrer énormément de gens de tous horizons et nous pouvons échanger nos points de vue sur la où les techniques appropriées avec de la convivialité, persévérance, bonne humeur tout cela  autour d’un repas avec des produits locaux, évidemment au bord de l’eau !!!

Amis pêcheurs et pêcheuses, je me propose de vous accompagner, vous initier, vous perfectionner dans différentes techniques de pêches sur les rivières et lacs du Limousin. Sur ce territoire vous trouverez deux Parcs Naturels Régionaux, celui du célèbre plateau de Millevaches et de l’autre coté celui du Périgord-Limousin.

Je vous propose des stages adaptés à chacun suivant la technique que vous aurez choisie. Nous prospecterons les rivières de 1ère et 2ème catégorie et les réservoirs du Limousin, pour traquer truite fario, ombres communs, brochets, carpes, barbeaux, etc. Voici les stages que je vous propose : pêche des carnassiers et des cyprinidés à la mouche, le Tenkara, la traque de la truite à l’ultra-léger, la pêche à l’espagnole qui est redoutable dans nos rivières Limousines, ainsi que la pêche aux appâts naturels. Je vous guiderais également sur les deux réservoirs en Limousin que je pratique du bord ou en float tube !! Que vous soyez seul, entre amis, où en famille, je vous transmettrais mon savoir que j’ai acquis depuis de nombreuses années tout cela dans le respect de l’environnement, de la personne, et de la convivialité. Tous ces stages sont exercés dans des endroits encore sauvages sensations garanties.

Pour les femmes de pêcheurs qui veulent accompagner leur mari vous avez Limoges et ses magasins avec sa fameuse porcelaine, ces centres commerciaux, cinémas, ces restaurants, le petit train qui vous fais découvrir la ville avec ses rues pavées, le grand théâtre à coté de celles-ci, la place de la république, ses halles  et vous pouvez vous promener sur les bords de Vienne à partir du vieux pont St Etienne jusque sous le pont de l’A20 … Bien d’autres choses à visiter, alors, n’hésitez pas venez me voir en Haute Vienne département faisant parti du Limousin !!!!! 

Vous pouvez me contacter en passant par mon site internet qui est :

Stéphane Robin : https://steffrobin.wixsite.com/monsite

Moniteur guide de pêche en Haute-Vienne Nouvelle Aquitaine, Stéphane Robin

Catégories
Presse

Didier Arnaud, guide pêche mouche, le don de soie

Didier Arnaud, guide de pêche à la mouche

 

Employé à la SNCF, Didier Arnaud, 54 ans, a créé, en avril 2015, une activité complémentaire de moniteur-guide de pêche, initiant aux techniques de la pêche au coup, du Tenkara ou de la mouche les épris d’air pur et de sensations fortes.
Ses souvenirs d’enfance le renvoient inlassablement aux tourbillons d’une rivière en mouvement, à l’adrénaline des premières prises, au bonheur de faire corps avec la nature. Didier Arnaud a quitté ce pays gencéen qui l’a vu grandir, mais n’a jamais abandonné l’idée de faire de sa passion halieutique le fil conducteur de son existence. Depuis maintenant deux ans, le rêve caresse des rives longtemps inaccessibles. «  J’ai fait le choix d’utiliser mon droit au congé individuel de formation pour passer un diplôme de moniteur-guide de pêche », explique le Bérugeois d’adoption. Après neuf mois en immersion au Centre National de Formation aux Métiers de la Pêche d’Ahun, dans la Creuse, l’employé de la SNCF a obtenu le précieux sésame et immédiatement sauté le pas de la création (auto)entrepreneuriale.

Du Japon à la Boivre avec le Tenkara

Pour rompre avec le train-train (!) quotidien de son atelier de maintenance de Saint-Pierre-des-Corps, le bonhomme passe, depuis lors, tous ses week-ends à porter haut les couleurs de « Pêche aventure en soie », son bébé, son exutoire. Dans sa bourriche, des journées ou demi-journées d’initiation au maniement de la soie et de la mouche, son activité de prédilection, mais aussi à la pêche au coup et au Tenkara. « Il s’agit d’une technique ancestrale de pêche à la mouche japonaise, qui consiste à n’utiliser qu’une canne, une soie de la même longueur et un bas de ligne. L’absence de moulinet la rend facile à mettre en œuvre. Elle est particulièrement efficace sur les petites rivières aux eaux courantes. Et quand il y a une touche, c’est sportif. »
La découverte de cette méthode ancestrale nippone s’effectue généralement sur la Boivre, pour la traque de poissons blancs. Les moucheurs  », eux, ont leur eldorado : la Touvre charentaise, bastion régional de la truite fario, où le seul moniteur-guide de la… Vienne aime à convier ses disciples.

Apprentissage de la pêche à la mouche seul ou en famille

Ici comme là-bas, Didier Arnaud met un point d’honneur à associer à ses stages de découverte conseils pratiques et discours de sensibilisation à la préservation de l’environnement. « Selon moi, on ne peut prendre de plaisir dans la pêche que si on fait l’effort d’observer et de comprendre la nature dans laquelle on évolue. A cet égard, je fais régulièrement des animations jeune public, au profit de CE, de centres de loisirs ou d’écoles, pour éveiller les enfants et les ados à la nécessité de respecter la rivière et ce qui lui sert de cadre. »
Il propose également des tarifs préférentiels «  sorties intergénérationnelles », pour permettre au grand-père et à son petit-fils, au papa et à sa fille de vibrer à l’unisson. « Mon partenaire, la Fédération de pêche de la Vienne, au côté de laquelle je participe régulièrement à des salons et démonstrations grand public, me soutient activement dans ce domaine, en proposant des pass pêche le temps de l’animation », tient à préciser Didier. Le contacter sera pour vous l’assurance de bons moments passés au bord de l’eau, seul ou en famille. Alors, un festival de cannes, même sans tapis rouge, ça vous tente ?
Pour connaître les prestations et tarifs de Didier Arnaud, consultez son site www.peche-aventure-en-soie.fr
Tél. 06 81 06 05 65
Mail : contact@peche-aventure-en-soie.fr

Téléchargez l’article paru dans le dossier spécial “pêche en Vienne” de la Nouvelle République du 2 mars 2017 en cliquant droit sur l’image ci dessous et “Ouvrir le lien sur un nouvel onglet” vous l’aurez en format A3

Catégories
News moniteur guide de pêche Presse

Moniteur guide de pêche, l’autre boulot du cheminot, Didier Arnaud

didier arnaud moniteur guide peche tenkara moucheDidier Arnaud, Moniteur guide de pêche à la mouche et au Tenkara en Poitou Charente :

www.devenezguidepeche.fr/moniteur-guide-peche-mouche-poitou-charente-didier-arnaud

peche aventure en soie

Tel : 06 81 06 05 65
www.peche-aventure-en-soie.fr

Catégories
News moniteur guide de pêche

Didier Arnaud, Moniteur guide de pêche à la mouche en Poitou Charente

moniteur guide peche mouche didier arnaud

Didier ARNAUD, moniteur guide de pêche du Centre National de Formation aux Métiers de la Pêche, il partage sa passion pour la pêche à la mouche, apporte son expérience et ses connaissances. Débutant ou à la recherche d’une meilleure maîtrise gestuelle, il propose des prestations adaptées.

Son lieu de prédilection pour cette technique est la Touvre (16), deuxième plus grosse résurgence de France. Sa faible variation de température (14° à 19°) permet à la truite fario de se développer toute l’année et d’atteindre rapidement une taille respectable avec un aspect grassouillet, d’où son nom de « grassette ».
Il propose également de découvrir le Tenkara sur les ablettes du Clain (86). Cette technique de pêche à la mouche sans moulinet vient du Japon. Elle permet de découvrir la pêche à la mouche de façon simple et ludique et d’avoir des premières sensations.

Il vous invite aussi à pratiquer la pêche au coup sur le Clain (86), avec du matériel de qualité, sans modération il donne conseils et astuces. Vous passerez un agréable moment à la recherche des gardons, ablettes et autres poissons blancs.

Si vous avez des demandes particulières, prenez contact avec Didier qui mettra tout en œuvre pour y répondre.

Toutes les prestations sont en No-kil. Les tarifs comprennent la mise à disposition du matériel (sauf cuissardes ou waders), la carte de pêche est à la charge du client. Enfant à partir de 11 ans pour la pêche à la mouche, 8 ans pour la pêche au coup. Pour les prestations à la journée, le panier repas du midi est inclus (produits locaux ou régionaux).

Moniteur guide de pêche à la mouche et au Tenkara

peche aventure en soie

Tel : 06 81 06 05 65
www.peche-aventure-en-soie.fr

 

article de de presse du moniteur guide de pêche : www.devenezguidepeche.fr/didier-arnaud-moniteur-guide-peche-mouche-tenkara

Catégories
Presse

La pêche a son idéal : la ligne Tenkara, avec Ghislain Bonnet, Moniteur guide de pêche

 

ghislain bonnet moniteur guide peche tenkara

Catégories
News moniteur guide de pêche

Ghislain Bonnet, Moniteur guide de pêche en Creuse

ghilsain bonnet moniteur guide peche creuse truite

Mon Parcours

Né à Guéret, préfecture de La Creuse, je parcours depuis de nombreuses années les rives des ruisseaux, rivières et étangs du Limousin.
Depuis près de 20 ans, je réside près de La Souterraine dans le nord-ouest du département. Je suis également proche de la Haute-Vienne.

Impliqué depuis de nombreuses années, dans le monde associatif de la pêche de loisir, j’ai créé il y a 5 ans, l’Atelier Pêche Nature du Pays Sostranien dont le but est d’initier les jeunes à la pratique de la pêche dans une dimension écologique, culturelle, sportive et sociale.
Plus de 10 enfants de 7 à 14 ans participent chaque année à une quinzaine de séances gratuites de découverte et de connaissance du patrimoine naturel aquatique.
Après mes études et une carrière professionnelle comme technicien qualité, me voici aujourd’hui Moniteur guide de pêche professionnel, diplômé d’état (B.P.J.E.P.S), option pêche de loisir agréé Jeunesse et Sports, issu du Centre National de Formation aux Métiers de la Pêche d’Ahun (Creuse).

Pêcheur de truites, je pratique sa recherche dans l’esprit du prendre et relâcher (No Kill), à l’aide de techniques adaptées comme le toc, la mouche ou la tenkara, technique ancestrale japonaise datant du 8ème ou 9ème siècle.

Ma philosophie :

Pêcher, c’est un moment réservé pour profiter de la nature qui nous entoure au quotidien, c’est un moyen de l’observer, de l’admirer et d’essayer de la comprendre.
Spécialisé dans la pratique de la pêche sportive et la découverte des milieux aquatiques, je vous propose de mettre à votre service mon expérience et la connaissance d’un territoire riche en diversité halieutique.
C’est dans un esprit de convivialité que je vous ferai partager ma passion de la nature et de la pêche, en harmonie sur des sites naturels exceptionnels choisis autant pour la présence de poissons que pour leur beauté.

moniteur guide peche creuse

Plus d’informations sur :
www.creuse-peche-nature.fr

Catégories
News moniteur guide de pêche peche des carnassiers

Voyage de pêche au Tenkara en Nouvelle Zélande avec Guillaume Durand et Yvon Zill, moniteur et guide de pêche

Un voyage avec Yvon Zill (moniteur et guide de pêche http://basquecountry-fishing-guide.com/) et Guillaume Durand (moniteur gudie de pêche http://www.riviera-fly-fishing.com/) en Nouvelle Zélande… de bonne sensations dans un décors de rêve…

 

Guillaume est en couverture du magazine Néo-Zélandais “Troutfisher New Zealand”, cliquez sur l’image pour voir la revue intégrale.

Le Tenkara est la technique de pêche à la mouche traditionnelle japonaise, un art millénaire simple et instinctif qui utilise seulement une canne, un bas de ligne et la mouche.
Cette méthode de pêche épurée se révèle particulièrement efficace en torrents et petites rivières, c’est une alternative de qualité pour les pêcheurs en quête de nouvelles sensations.

Les bases du Tenkara :
Le Tenkara se pratique de près avec des grandes cannes entre 11 et 13 pieds. C’est une pêche à l’approche, calme et discrète, qui permet de réaliser des posés précis et d’avoir un bon contrôle de la dérive. Le principal avantage est de pouvoir maintenir sa mouche sans dragage dans des postes compliqués, un facteur de réussite essentiel …

Les vidéos :

Tenkara fly-fishing – running after trout in New Zealand from yvon zill on Vimeo.

Tenkara fly-fishing for nice rainbow in New Zealand from yvon zill on Vimeo.

Catégories
News moniteur guide de pêche

Découvrez le Tenkara avec Yvon Zill, Moniteur et Guide de pêche au Pays Basque

Pêche Tenkara sur la Nive de Baîgorry

Depuis septembre 2010, et en avant première en France, découvrez la pêche à la mouche traditionnelle japonaise “le Tenkara” avec Yvon Zill : article issus de son site : http://basquecountry-fishing-guide.com/

LE TENKARA – la pêche à la mouche la plus épurée.

Cet été, à la suite d’une rencontre au bord de la grande Nive, j’ai découvert l’existence de cette méthode de pêche. Après réflexion et consultation de différents sites web, j’ai contacté Daniel Galhardo dépositaire de la marque “Tenkara USA” pour passer commande de différentes cannes et du matériel adapté.Cette technique japonaise ancestrale, est je pense, promise à un bel avenir en France où le type de rivières adaptées est pléthorique.

Différentes  cannes  de Tenkara

Ci-dessous traduit de l’américain, site “Tenkara USA” – Copyright © Tenkara USA 2009

En quoi consiste le Tenkara ?

Le Tenkara est la méthode traditionnelle japonaise multiséculaire de pêche à la mouche. Elle utilise uniquement une canne, la ligne et la mouche.
C’ est une technique de pêche à la mouche particulièrement adaptée pour la pêche dans les petites rivières et torrents et pour la pêche en randonnée. C’est une méthode très efficace, simple et agréable.
Le concept de base :
Tenkara est principalement utilisé pour la pêche en torrents, Il s’avère particulièrement efficace pour ce type de rivières. Certains des principaux avantages sont la simplicité, les présentations très délicates grâce à la finesse et légèreté de la ligne, la capacité à tenir la ligne hors de l’eau et maintenir en place une mouche sur des courants complexes, des lancers précis et un contrôle efficace de la mouche.
Seule une canne, une ligne et la mouche sont utilisés. la ligne  est reliée directement à l’extrémité de la canne à l’aide d’un brin prolongeant la canne. la pointe, est elle attachée à l’extrémité de la ligne de Tenkara (la longueur totale de la ligne sera supérieure à celle de la canne d’environ 30 à 60 cm), comme dans la technique occidentale, la ligne propulse la mouche particulièrement légère.

La technique de lancer est similaire, juste un peu plus lente avec la création d’une boucle plus courte. La maitrise d’un poisson est très intuitive et similaire à n’importe quel types de pêches avec une canne : il faut simplement tenir la canne haute et ramener le poisson.
La pratique du Tenkara est très facile et à la portée de tous. Cependant, pour ceux qui rechercheront à atteindre la perfection technique, une vie d’apprentissage et l’expérience de la pratique seront requis. Ceux qui recherchent une expérience de pêche plus personnelle et très efficace trouveront cette méthode très plaisante.

Tenkara fly-fishing from Tenkara USA on Vimeo.

.

Les cannes.
Initialement construites en bambou, le Tenkara a évolué. Le Tenkara moderne est connu pour l’utilisation d’une technologie sophistiquée pour produire des cannes extrêmement légères et robustes. Les cannes sont construites avec de la fibre de carbone de haute qualité et elles sont télescopiques, rendant les cannes à mouche Tenkara les plus aisément transportable.
Les cannes d’une longueur moyenne de 12 pieds (3.6 mètres) sont très réduites d’encombrement une fois pliées  (réduites à 51 cm, avec toutes les pièces à l’intérieur de la poignée)  rendent ce type de pêche à la mouche idéal  pour les torrents de montagne et la randonnée.  Les lignes Tenkara traditionnelles sont tissées et, comme dans la méthode occidentale, sont nécessaires pour propulser les mouches légères.

La technique.
L’absence de moulinet rend ce style de pêche à la mouche le plus simple. chaque élément de base a évolué pour rendre  son utilisation la plus efficace. Le peu d’éléments entre vous et le poisson, allié avec l’extrême sensibilité de la canne transmettra à vos mains les moindres vibrations.

Le Tenkara est très bien adapté pour la pêche en mouche sèche (le peu de  ligne dans l’eau rend le dragage quasi nul), utilisation en dapping (volante) d’une mouche sur un plat ou un contre-courant de bordure, en nymphe ou en noyée à hackles souples ou avec des mouches traditionnelles montées en hackles inversés. Des méthodes de pêche à bas de ligne fixe comme le Tenkara permettent un contrôle maximum de la ligne et de la mouche.
Le lancer nécessite un mouvement plus lent et plus court pour complètement déployer  le bas de ligne. Bien que simple et facile à exécuter, un répertoire varié de lancers peut être acquis et utile dans différentes situations de pêche.
Par exemple, un lancer roulé peut s’avérer utile lorsqu’on est désireux de changer la direction de la mouche sans faux-lancers, tandis qu’un lancer sous la main est nécessaire pour passer sous les branches d’un arbre.
La maitrise d’un poisson est similaire à n’importe quel type de pêche, le pêcheur soulève la canne pour ramener le poisson.
La lutte contre le poisson sera une nouvelle expérience, la capture des petits poissons devient soudainement très agréable tandis que la lutte contre un poisson plus grand nécessitera un nouveau niveau de compétence. Avec un poisson plus grand (c’est-à-dire environ 35 cm) le pêcheur devra se plier au rythme dicté par le poisson, changements d’angles de la canne, avec patience et sensibilité.

L’histoire
Tenkara a une longue histoire. La pêche à la mouche au Japon semble avoir été pratiquée depuis les 8 ou 9èmes siècles. La première référence de pêche à la mouche Tenkara apparait en 1878 dans un livre intitulé “Journal d’escalade Mont Tateyama”.
Le nom Tenkara , est écrit en japonais : Description : Tenkara in Japanese «Te». Le sens le plus communément accepté “from heaven” ou “depuis le ciel”. Toutefois, le sens original et ses origines ne sont pas absolument connus. Il est considéré que le mot provient de la façon dont une mouche se pose en douceur sur l’eau, et du point de vue d’un poisson, elle descendrait doucement du ciel.

Cependant, il existe d’autres théories pour le nom de Tenkara. Certains disent qu’il provient d’une autre méthode de pêche pour l’Ayu, qui a été appelé “tegara”; d’autres qui ont étudié le mot disent qu’il peut même avoir des racines dans les caractères japonais pour “de l’Inde”. La langue japonaise permet plusieurs interprétations possibles du mot basé sur le son pour Tenkara. Toutefois, la pêche à la mouche Tenkara est juste… Tenkara.

A différentes périodes de l’histoire, le Tenkara a évolué entre les mains de groupes différents de pêcheurs. Le Tenkara a été l’activité des paysans et des aubergistes, utilisé comme un moyen de s’assurer un repas de poissons dans les torrents rapides des montagnes du Japon. Il est devenu populaire avec les pêcheurs professionnels dans les villages de montagne japonais.
Les pêcheurs professionnels ont perçus la grande efficacité du Tenkara pour capturer l’abondant Yamame (truite japonaise) dans les torrents de montagne du pays.  Le montage d’une mouche simple prend quelques secondes et pourrait pêcher plusieurs poissons. Aujourd’hui il est notoirement connu au Japon que les pêcheurs Tenkara dépassent d’un rapport de 1 à 5 les pêcheurs utilisant la méthode occidentale.

la pêche à la mouche au Japon n’a pas été beaucoup documentée, certains pensent que le Tenkara ayant été principalement utilisé pour s’assurer une sécurité alimentaire, il n’était pas considéré comme un sport. Toutefois, il est important de noter que des styles de pêche à la mouche similaires sont toujours pratiqués dans de nombreuses régions du monde, comme le Nord de l’Espagne, l’Italie, la Slovénie, la Russie et d’autres.  Et il n’y a pas si longtemps, avant que les moulinets deviennent répandus, la pêche à la mouche avec un bas de ligne fixe a été pratiquée au Royaume-Uni et même aux États-Unis.

Le matériel Tenkara

La technique Tenkara a été développée et affinée au fil des siècles. Chaque élément de pêche à la mouche Tenkara, étant indispensable et nécessaire dans cette pratique de pêche, ils ont été perfectionnés pour être les meilleurs pour leur  utilisation.
Contrairement à la pêche à la mouche à l’occidentale, où les cannes ont été élaborées à l’origine avec du bois et donc trop lourdes pour une utilisation confortable de longues cannes. Les pêcheurs japonais eux utilisaient du bambou. Ce matériau léger autorise des cannes longues qui ont été constamment améliorées, alors qu’en occident  l’énergie créative du pêcheur a été consacrée à concevoir les moyens d’atteindre des distances de plus en plus longues avec des cannes plus courtes. Les lignes, à l’instar des lignes occidentales, étaient des lignes de crins tissés, servant à propulser la mouche.

Tenkara au Pays Basque sur la Nive de Baîgorry

Les cannes
les cannes Tenkara sont la fonction fondamentale et la plus distinctive de cette pêche. Elles sont longues, télescopiques et elles ont une action très sensible et douce.
Les cannes longues, généralement entre 11 et 13 pieds, présentent un encombrement d’environ 51 cm une fois pliées, elles pèsent en moyenne 85 grammes, les rendant ultra-portables, idéales pour la randonnée. La grande longueur des cannes les rend adaptées pour la plupart des situations de pêche sur les torrents petits et moyens, où il est rarement nécessaire de lancer très loin.
N’oubliez pas, que le poisson n’est pas toujours de l’autre côté de la rivière ! une canne longue a l’avantage d’offrir au pêcheur un meilleur contrôle de la mouche. L’emboitement télescopique des éléments supprime les viroles utilisées par les cannes occidentales, ce qui permet d’obtenir une courbe douce et continue tout le long de la canne.

De configuration ultra-légères les cannes Tenkara pèsent en moyenne 51 grammes, et par l’absence de moulinet et de soie, des dizaines de grammes sont épargnés.
Les cannes Tenkara sont comparables à la plupart des cannes ultra-légères utilisées en occident et sont considérées comme douces ou lentes. Certaines cannes sont plus raides que d’autres, mais leur longueur les rend légèrement plus lentes que la plupart des cannes occidentales. Pour expliquer le “flex” ou “action” d’une canne de Tenkara, un rapport d’index a été développé. Nous appelons cela l’ “index d’action Tenkara ©”.

L’index d’action Tenkara indique aux pêcheurs combien : “de pièces du bas sont raides : et combien de pièces de pointe sont plus flexibles”. La plupart des cannes Tenkara sont classés comme 5: 5 ou 6: 4, où une canne de 5: 5 indique 5 parties du bas sont raides et 5 segments de pointe plus flexibles. Une canne de 6: 4 indique que 6 parties sont raides et 4 segments de pointe plus souples, etc.. les cannes de 7: 3 et 8: 2 sont considérés comme des cannes spécialisées pour ceux qui préfèrent les cannes rapides ou recherchent des poissons plus gros et souhaitent une canne qui ramenera plus aisément le poisson.

Les différentes actions des cannes Tenkara

Copyright © Tenkara USA 2009

Longueur : la longueur de la canne doit principalement être choisi en fonction des torrents que vous souhaitez pêcher. Sur une rivière très encombrée, une canne plus courte (p. ex. de 11 pieds), considérant qu’une canne longue de 13 pieds vous permettra d’atteindre et de maîtriser la ligne sur une plus longue distance. Un pied est la différence entre avoir votre bras le long du corps ou déployé devant vous. canne de 11 pieds: IWANA ; cannes de 12 pieds: IWANA, EBISU, YAMAME ; canne de 13 pieds: AYU.
Action : L’action de la canne est choisie principalement selon la préférence du pêcheur, action douce (5: 5) ou légèrement plus rigide (par exemple 6: 4 ou 7: 3).

Vous devez garder à l’esprit les éléments suivants:
5: 5 cannes plus délicates lors du lancer. Pour pêcher des poissons plus petits avec des sensations plus agréables, tandis que le combat contre un poisson plus grand sera plus difficile en raison de la souplesse supplémentaire de la canne. Les bas de lignes plus fins (par exemple, 7 X ou 8 X) seront plus protégés puisque la canne amortira mieux les chocs. Cannes : AYU, EBISU.
6: 4 cannes normalement plus précises lors des lancers. Ramener un poisson plus grand sera légèrement plus facile, comme les lancers contre un peu de vent. La sensibilité aux ferrages est supérieure. Cannes : IWANA.
7: 3 cannes plus raides elles aideront un pêcheur à combattre des poissons plus grands . Également plus précises et puissantes lors du lancer. canne : YAMAME.

3 modèles de cannes Tenkara, 13 - 12 et 11 pieds

Les lignes:
Comme dans la technique occidentale, le bas de ligne rend possible le lancer d’une mouche extrêmement légère. Celui-ci ayant une masse suffisante pour propulser la mouche. Les bas de ligne Tenkara sont traditionnellement tissés en fuseau, ils offrent des présentations très délicates. Des « level lines »  sont également utilisées, principalement parce qu’elles peuvent être coupées à la longueur souhaitée en fonction de la taille de la rivière et des conditions de pêche.

La longueur de la ligne Tenkara plus celle de la pointe est habituellement environ la même que la canne. Une ligne globalement plus longue rend le combat avec un poisson plus délicat. Nous avons déterminé que la longueur de ligne la plus adaptée est de 10 pieds 6 pouces ( soit 3,20 mètres), cette longueur permet l’utilisation de pointes plus longues, et est  adaptée à toute notre gamme de cannes.

La ligne Tenkara USA traditionnelle est fabriquée pour procurer un équilibre parfait avec les cannes Tenkara – alliant la puissance et la précision pour une présentation très délicate. La ligne Tenkara traditionnelle utilisée est très souple pour minimiser le dragage et la mémoire et pour des lancers doux. Elles s’étirent également d’environ 10 % pour protéger votre canne, le bas de ligne lorsque vous piquerez un poisson d’une taille légèrement supérieure. Elles n’absorbent pas l’eau pour se poser à la manière d’une plume et pour empêcher la pulvérisation d’eau en surface de la rivière, et ainsi éviter d’effrayer les poissons. Les lignes Tenkara traditionnelles ont des avantages significatifs sur les « level lines », pas de mémoire, facilitation des lancers et présentations délicates.

La pointe de ligne
La pointe est indispensable pour la pêche à la mouche. C’est la mince ligne entre le bas de ligne Tenkara et la mouche. Elle permet au pêcheur de connecter la ligne à la mouche, et empêche les poissons de voir le bas de ligne sur l’eau.

Les pointes utilisées dans la pêche Tenkara doivent être très fines. Elles sont normalement considérées comme # X, le nombre le plus grand indiquant un diamètre plus fin. Nous vous recommandons d’utiliser uniquement des pointes de maximum 5 kg de résistance à la rupture ou moins (généralement 5 X ou plus minces – X 5, 6, 7 ou 8) afin de protéger la canne. Les cannes flexibles excellent à protéger les pointes minces et ces diamètres réduisent également la visibilité de la pointe et minimisent le dragage.

Les mouches
La longue histoire du Tenkara laisse à penser que des milliers de modèles de mouches ont été utilisés. Rafraîchissante, la simplicité de la pêche Tenkara est également présente dans les mouches utilisées. Différentes régions du Japon ont développées leurs propres modèles traditionnels, et évidemment, plusieurs modèles existent et ont leur application idéale.

La pêche à la mouche Tenkara met souvent l’accent sur les différentes manières de présenter une mouche plutôt que l’apparence d’un modèle particulier. L’idée de donner vie à une mouche par le mouvement rend les mouches Tenkara très polyvalentes et très efficaces. Par exemple, un des modèles les plus reconnaissables de mouche Tenkara sont les mouches à hackles inversés (p. ex. Kebari Reverse traditionnel), ces mouches peuvent être utilisées comme des émergeantes en leur permettant de se maintenir sur le film d’eau où elles pourraient (car elles le sont le plus souvent) être utilisées comme des mouches noyées soft-hackle, où en montage inversé qui rend ces mouches très attrayantes et efficaces.

Le mouvement de la mouche est un aspect important de la pêche Tenkara et il est rendu possible par la ligne fixe ultra légère utilisée, où la longue canne permet au pêcheur de contrôler avec précision le mouvement des mouches.

Dr. Ishigaki in the Catskills – Preview and Fly-Tying from Tenkara USA on Vimeo.

Le Tenkara supprime l’aspect plus intimidant de la pêche à la mouche occidentale (p. ex. les lancers à longues distances et la gestion de la soie) et elle peut être facilement considérée comme la technique de pêche à la mouche la plus simple.

Pour ceux qui sont à la recherche de quelque chose de différent, peut-être une expérience méditative ou un véritable défi avec quelque chose d’apparemment  simple, le Tenkara peut aussi être un art qui exige beaucoup de compétences et de pratique pour arriver à la maîtrise. Comme la méditation ou les arts martiaux, et pour réellement en tirer le meilleur parti, une pratique assidue pourra permettre  d’acquérir l’adresse et la maîtrise technique.

Le lancer

Le Tenkara, comme la pêche à la mouche occidentale, comporte quelques techniques de lancers de base permettant d’atteindre une cible. Le lancer Tenkara de base est illustré dans le diagramme ci-dessous ; au lieu de l’habituel 10 h -2 heures utilisé dans la manière occidentale, le Tenkara tend à exiger un battement plus court (par exemple, 10h-12h) et un peu plus de poignet peut-être utilisé.
Un des grands avantages de la pêche Tenkara est que, même le lancer de base peut être plus facile, le Tenkara a sans doute un grand répertoire de techniques de lancers qui peuvent s’avérer utiles à la pêche dans différentes situations.

En outre, avec la longueur des cannes et la ligne étant fixée directement à l’extrémité de la canne, on dispose d’un plus grand contrôle de la ligne, ce qui permet des lancers très précis.
Expérimenter différents lancers, changements de positionnements de main (même les deux mains peuvent être utilisées), des mouvements de poignet vifs et différents angles pour placer votre mouche à des endroits très difficiles et ainsi de tirer le meilleur parti de votre canne de Tenkara.

La technique de lancer du Tenkara

Copyright © Tenkara USA 2009

Le lancer Tenkara requiert une boucle plus courte que la méthode occidentale, et il est un peu plus lent. Le lancer arrière s’arrête à la position 12 heures (B), mais il peut être arrêté plus tôt (A) pour faire monter la ligne plus haut derrière vous (par exemple, dans les cas il y a beaucoup de feuillage derrière vous). Sur le lancer avant la ligne peut être arrêtée un peu plus haut (1) ou plus bas (2), et cela en fonction de l’endroit où vous souhaitez poser votre mouche (plus près ou plus loin), ou selon la présentation que vous souhaitez.

Aussi, assurez-vous d’avoir un arrêt bien défini à la position B et 1 afin de transférer l’énergie de la canne à la ligne pour un lancer efficace. Et, sur le lancer avant, dès que vous venez à la position d’arrêt, essayez de ralentir l’extrémité de la canne pour une présentation très délicate.

Ramener le poisson.
Maintenant, la partie la plus plaisante, comment ramener un poisson ?
De nombreuses personnes nous ont demandé «Comment faire pour ramener un poisson si il n’y a aucun moulinet ?» Bien, réfléchissez  à comment vous ramenez un poisson avec une canne à mouche, même avec un moulinet, vous ne ramenez pas le poisson complètement jusqu’à vous ; vous soulevez la canne jusqu’à rapprocher le poisson, puis la ligne, et le poisson (ou vous levez directement le poisson). N’oubliez pas, que la ligne est normalement de la même longueur que la canne, ou peut-être juste un peu  plus longue (Astuce : plus la ligne est longue et plus le poisson sera difficile à ramener).

Vous trouverez la suite et plus de détails en anglais en suivant ce lien: A propos du Tenkara

Traduction de l’américain du site “Tenkara USA” – Copyright © Tenkara USA 2009